Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le bal 
    Wilhelm Thiele - 1931
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Le bal" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Danielle Darrieux dans Le bal
     
     
    Danielle Darrieux 


     André Lefaur dans Le bal
     
     
    André Lefaur 


     Germaine Dermoz dans Le bal
     
     
    Germaine Dermoz 


     Marguerite Pierry dans Le bal
     
     
    Marguerite Pierry 


     Pierre de Guingand dans Le bal
     
     
    Pierre de Guingand 


     Paulette Dubost dans Le bal
     
     
    Paulette Dubost 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Andre Lefaur et Danielle Darrieux Andre Lefaur et Danielle Darrieux

    Andre Lefaur et Paulette Dubost Andre Lefaur et Paulette Dubost

    Danielle Darrieux et Marguerite Pierry Danielle Darrieux et Marguerite Pierry

    Danielle Darrieux Danielle Darrieux

    Darrieux et Dermoz Darrieux et Dermoz

    Darrieux et Pierry Darrieux et Pierry

    Darrieux qui chante Darrieux qui chante

    Eveil de la future star Eveil de la future star

    Germaine Dermoz Germaine Dermoz

    Guingand et Dermoz Guingand et Dermoz

    Lefaur nouveau riche Lefaur nouveau riche

    Paulette Dubost Paulette Dubost

    Pauvres mais heureux Pauvres mais heureux

    Pierre de Guingand Pierre de Guingand

    Pierry qui rit Pierry qui rit

    Riches et malheureux Riches et malheureux

    Un jour aux courses Un jour aux courses

    Une famille unie Une famille unie

    Vanda Greville et Danielle Darrieux Vanda Greville et Danielle Darrieux

    Vanda Greville Vanda Greville


    Document sans nom
    André LEFAUR  Alfred Kampf Germaine DERMOZ  Jeanne Kampf Danielle DARRIEUX  Antoinette, leur fille Marguerite PIERRY  Tante Isabelle Pierre DE GUINGAND  Marcel de Brécourt Vanda GREVILLE  Miss Betty Paulette DUBOST  Mademoiselle Yvette, cliente de M.Kampf Allan DURANT  le maître d'hôtel (à confirmer)
    Document sans nom
    Adapté d’un roman d’Irène Némirovsky paru en 1930, « Le bal » met en scène un couple de boutiquiers vivant en harmonie avec leur fille Antoinette jusqu’au jour où des titres hérités d’une lointaine parente leur apporte la fortune. Nouveaux riches, ils s’installent dans une grande demeure et fréquentent le gotha parisien. Antoinette, qui souffre de ne plus voir ses parents, se rend compte que sa mère est sur le point de tromper son mari. Pour en mettre plein la vue à la haute société, ses parents ont imaginé de donner un grand bal mais sa mère refuse qu’elle y assiste...

    C’est avec ce film que débute la carrière la plus longue de l’histoire du cinéma français : celle de Danielle Darrieux – avec un seul R au générique – dont le dernier rôle, pour la télévision, sera diffusé quatre-vingts ans plus tard, le 1er janvier 2011. L’actrice a elle-même raconté comment le hasard l’avait conduite en 1931 sur le tournage du « Bal » : sa mère avait pour élève de son cours de chant une jeune femme dont le mari travaillait pour le cinéma ; celui-ci avait deux amis producteurs qui « recherchaient désespérément une fillette de 13 ou 14 ans pour en faire l’héroïne de leur prochain film » : il suggéra à la petite Danielle de postuler et celle-ci, malgré les réticences de sa mère, tourna un bout d’essai. Quinze jours plus tard, elle était engagée : « Quand on a su que je chantais, on a écrit pour moi deux chansons. J’ai vécu le tournage comme un jeu. »

    Adolescente heureuse en famille puis délaissée et malheureuse, Danielle Darrieux a ici un côté garçon manqué qui disparaîtra bien vite. Elle est déjà d’un naturel étonnant. Toute la première partie du film où l’on assiste au bonheur familial est vive et intéressante. Le grand André Lefaur, dans le rôle du père, est remarquable. Germaine Dermoz est elle aussi convaincante dans cette première partie mais son jeu devient plus guindé et théâtral par la suite et l’on ne croit pas trop à la tentation de l’adultère. Marguerite Pierry joue la tante vieille fille qui donne des leçons de piano à la petite Antoinette ; elle est hilarante lorsqu’elle débarque au bal, attifée comme l’as de pique, et déclenche un fou-rire général chez les domestiques et musiciens.

    Nicolas Farkas, crédité comme directeur technique, dirigera la jeune vedette dans "Port Arthur" en 1936. Georges Lampin est ici l'assistant du réalisateur Wilhelm Thiele, qui tourna parallèlement une version allemande avec Dolly Haas dans le rôle d'Antoinette ; Vanda Gréville en gouvernante anglaise et Allan Durant sont les seuls interprètes communs avec la version française.

    « Le bal » est aussi, on l’oublie, le premier long métrage de Paulette Dubost dont la carrière connaîtra une longévité presque égale à celle de DD ; les deux comédiennes ne se croisent ici que le temps d’un plan fugitif – Antoinette entre dans la boutique de son père qui discute avec sa cliente, Mademoiselle Yvette, une jeune femme plutôt délurée. Les deux actrices se retrouveront dans « Au petit bonheur » en 1946 et surtout « Le plaisir » d’Ophuls en 1951 où elles sont pensionnaires de la Maison Tellier. En 1991, soixante ans après leurs débuts communs, elles tiennent la vedette, avec Micheline Presle, du joli film de Marie-Claude Treilhou, « Le jour des rois ».

    Jean-Paul Briant, décembre 2020

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire