Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • L'affiche rouge 
    Frank Cassenti - 1976
    Achetez "L'affiche rouge" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Pierre Clémenti dans L'affiche rouge
     
     
    Pierre Clémenti 


     László Szabó dans L'affiche rouge
     
     
    László Szabó 


     Malka Ribowska dans L'affiche rouge
     
     
    Malka Ribowska 


     Anicée Alvina dans L'affiche rouge
     
     
    Anicée Alvina 


     Jean Lescot dans L'affiche rouge
     
     
    Jean Lescot 


     Jacques Rispal dans L'affiche rouge
     
     
    Jacques Rispal 


     Bruno Moynot dans L'affiche rouge
     
     
    Bruno Moynot 


     Valérie Mairesse dans L'affiche rouge
     
     
    Valérie Mairesse 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    L affiche rouge 1 L affiche rouge 1

    L affiche rouge 2 L affiche rouge 2


    Document sans nom
    Roger Ibanez  Pierre Clémenti  László Szabó  Malka Ribowska  Anicée Alvina  Maja Wodecka  Silvia Badescu  Mario Gonzales  Julian Negulesco Spartaco Jean Lescot  Alain Salomon  Louba Guertchikoff  La mère de Celestino Jonathan Sutton  Jacques Rispal  Georges Ser  Mony-Rey  Guy Mairesse  Bruno La Brasca  Eric Laborey  Poussine Mercanton  Un motard Nicolas Serreau  Max Morel  Philippe Hottier  Polichinelle Dominique Valentin  Lou Jean-Claude Penchenat  Le grand gestapiste Maxime Lombard  Claude Merlin  Louis Merino  Bruno Moynot  Mario Santini  Jean-Frédéric Ducasse Wolf Wajsbrot Albert Palma  Jean Mourat  Armand Wanhoun  Pierre Samos  Christian Peythieu Willy Szapiro Serge Maggiani  Gérard Uzè  Norbert Zaubermann Salek Bot Sandrine Brisson Une violoniste Guy Coudray  Catherine Rethi  Valérie Mairesse une motarde
    Document sans nom
    La vie et le rôle des résistants du groupes Manouchian pendant l'occupation. Prix Jean Vigo 1976.


    HIVER 1944. Vingt-trois résistants du groupe Manouchian sont fusillés par les nazis. Ces immigrés hongrois, arméniens ou roumains ont combattu avec leurs camarades français pour un même idéal. Mais la propagande hitlérienne, machiavéliquement. va se servir d'eux. Avant l'exécution, la Gestapo les prend en photo. Il s'agit de fabriquer une affiche destinée à effrayer la majorité silencieuse de l'époque, à la dresser contre ces terroristes hirsutes venus, horreur, de l'étranger, contre ces juifs et ces métèques par qui le désordre arrive. Armée de libération ? Non, armée du crime, proclame l'occupant.

    Pour attiser la peur

    Principal support de cette opération de propagande classique, qui sera souvent imitée plus tard, l'affiche est minutieusement préparée. Pour la photo, on élimine les sourires, les « terroristes » trop jeunes (certains ont dix-huit ans), et bien sûr les femmes (comme Olga, la pasionaria du groupe). On ajoute la liste de leurs « crimes ». Le tout, pour bien attiser la peur, sur fond rouge : ce sera l'affiche rouge. De cet épisode mal connu de la Résistance, Frank Cassenti aurait pu tirer un film dramatique, aux effets spectaculaires. Un de plus. Il a préféré une voie plus difficile, celle de la réflexion sur l'Histoire et sur sa mise en spectacle. Au lieu de reconstituer le passé, il a mis en scène le regard que nous en avons, les difficultés du souvenir juste entre la nostalgie et l'oubli.

    Commedia dell'arte

    Il nous montre les comédiens d'une troupe (le Théâtre du Soleil) en train de préparer un spectacle sur l'affiche rouge, avec les conseils fraternels de témoins, les amis et les parents des fusillés. Des sketches théâtraux y sont intercalés : dans le style de la Commedia dell'arte, on y montre les méfaits de la délation encouragée par les occupants, puis un discours frénétique du docteur Goebbels, exposant les principes de sa propagande. Tout cela risque de décontenancer le spectateur non averti. Il y a pourtant une logique, que l'on perçoit peu à peu, malgré quelques digressions et quelques lourdeurs ; l'importance du sujet mérite cet effort. Tous les comédiens sont ici les instruments modestes d'une entreprise ardue et exaltante.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire