Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Nicole Berger

    Naissance : 1934
    Décès : 1967
    Si vous avez un site Internet ou un blog sur Nicole Berger
    vous pouvez figurer ici en me laissant un message     

    Commentaire     LIVRE : Visages du cinéma français Vol.1 : A – B
    Nicole Berger
    Disparition tragique de Nicole Berger


    Le 7 avril 1967, la voiture de Nicole Berger dérapait sur une route de Normandie..

    Le 7 avril 1967, dans le milieu de l'après-midi, une puissante voiture américaine vient de traverser Evreux et roule vers Lisieux. A l'intérieur, deux femmes, blondes, belles et célèbres. L'une est la chanteuse Dany Dauberson, l'autre, au volant, c'est la comédienne Nicole Berger. La carrière de ces deux femmes, que lie une profonde amitié, se ressemble.

    En 1950, Dany Dauberson, belle et hiératique, démarre en flèche dans la chanson. Puis la vague yé-yé submerge sa voix trop grave. A force de courage et d'obstination, elle a remonté la pente et, depuis deux ans, elle est de nouveau une chanteuse demandée par les music-halls à travers le monde.

    La carrière de Nicole Berger a aussi commencé par un coup d'éclat, un coup d'éclat qu'elle n'a ni cherché ni vraiment voulu. En effet, elle était une débutante, comédienne beaucoup trop timide pour oser rêver d'incarner Vinca, la jeune et blonde héroïne imaginée par Colette dans « Le Blé en herbe » et que Claude Autant-Lara voulait mettre en scène. Au cours Simon, c'est tout juste si elle ose donner la réplique à ses condisciples.

    Un long tunnel

    Poussée par ses amis, elle se présente pourtant au metteur en scène mais simplement pour le second rôle : celui de Margot, l'amie de Vinca. Mais, à sa vue, Colette s'exclame : « C'est Vinca, c'est elle, exactement. » Nicole Berger sera donc l'héroïne du « Blé en herbe ». Elle a dix-huit ans. Primé à Cannes, le film la rend célèbre sur le champ. « Tu vas être couverte de propositions de films », lui annonce Autant-Lara. En fait de voie triomphale vers la gloire, Nicole Berger n'allait connaître qu'un long tunnel.

    Les producteurs de cinéma veulent bien la faire tourner mais dans des rôles d'adolescentes qui ressemblent étrangement à Vinca. Nicole Berger refuse. Elle ne veut pas s'enfermer confortablement dans un seul personnage. Très vite, elle n'a même plus à refuser. La blonde adolescente est devenue une jeune femme enjouée au sourire épanoui. Les producteurs ne proposent plus rien.

    Nicole Berger joue quand même, et des rôles où son talent s'affirme. Elle fait le tour du monde avec la compagnie Barrault. Au cinéma, on la revoit dans « En cas de malheur », avec Gabin ; « Till l'espiègle », avec Gérard Philipe ; « La Dénonciation », avec Maurice Ronet. Elle tournera ainsi plus de vingt-cinq films, mais dans aucun, elle ne sera la vedette.

    Nicole Berger, philosophiquement, a fini par en prendre son parti. Elle ne regrette absolument pas le vedettariat. Au contraire. Détestant s'habiller, fuyant les cocktails et les réceptions mondaines, elle aurait fait une très mauvaise vedette. Mais sa sensibilité frémissante souffrait de cette ombre que Vinca avait jetée sur elle, l'empêchant de tenir les rôles dont elle rêvait, des rôles, tantôt à la « Signoret », tantôt à la « Katharine Hepburn ». Mais l'ombre de Vinca s'était montrée d'une désarmante ténacité.

    L'héroïne de Colette avait résisté douze ans et pour céder la place à une héroïne de feuilleton de TV.

    Adoptée par les paysans

    Depuis la sortie, un an plus tôt, de « Cécilia, médecin de campagne », Nicole Berger s'entend dire « Bonjour, docteur » par tous ses admirateurs. Pour tous les Français, elle est devenue ce jeune médecin qui se bat pour être adoptée par les paysans.

    Prisonnière de Vinca ou prisonnière de Cécilia, apparemment, elle n'a guère gagné au change. Avec son énergie, qui se cache sous sa timidité, Nicole refuse de le croire.

    — D'accord, avoue-t-elle, pour toute la France, je suis devenue Cécilia, mais l'avantage énorme est que ce personnage correspond parfaitement à mon registre actuel. Enfin, je suis sortie de cette adolescence.

    Nicole Berger n'en veut pour preuve que le dernier film qu'elle vient de tourner, « Histoire d'une permission ». Elle y est une femme amoureuse d'un soldat américain...

    La Chevrolet-Corvair fonce sur la route. Une averse de grêle est tombée, rendant la chaussée très glissante. La voiture, brutalement, dérape et vient s'écraser contre un arbre. Dany Dauberson survivra à ses blessures. Nicole Berger succombera, six jours plus tard, à l'hôpital Charles-Nicolle, à Rouen.

    Une seule fois, avec « Cécilia, médecin de campagne », la vie l'aura laissée sortir de sa trop longue adolescence.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire