Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Sarabande porno 
    Claude Bernard-Aubert - 1977
    Achetez "Sarabande porno" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Bernard Hug dans Sarabande porno
     
     
    Bernard Hug 


     Richard Allan dans Sarabande porno
     
     
    Richard Allan 


     Erika Cool dans Sarabande porno
     
     
    Erika Cool 


     Emmanuelle Parèze dans Sarabande porno
     
     
    Emmanuelle Parèze 


     Danielle Troger dans Sarabande porno
     
     
    Danielle Troger 


     Karine Gambier dans Sarabande porno
     
     
    Karine Gambier 


     Brigitte Lahaie dans Sarabande porno
     
     
    Brigitte Lahaie 


     Colette Mareuil dans Sarabande porno
     
     
    Colette Mareuil 


     Véronique Maugarski dans Sarabande porno
     
     
    Véronique Maugarski 


     Liliane Allan dans Sarabande porno
     
     
    Liliane Allan 


     Jacques Marbeuf dans Sarabande porno
     
     
    Jacques Marbeuf 


     Gilbert Servien dans Sarabande porno
     
     
    Gilbert Servien 


     Anna Douking dans Sarabande porno
     
     
    Anna Douking 


     Charlie Schreiner  dans Sarabande porno
     
     
    Charlie Schreiner  


     Élisabeth Buré dans Sarabande porno
     
     
    Élisabeth Buré 


     Maude Carolle dans Sarabande porno
     
     
    Maude Carolle 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Amanda Amanda

    Anna Douking Anna Douking

    Bernard Hug Emmanuelle Pareze Richard Allan Bernard Hug Emmanuelle Pareze Richard Allan

    Bernard Hug et Richard Allan Bernard Hug et Richard Allan

    Brigitte Lahaie et Karine Gambier Brigitte Lahaie et Karine Gambier

    Corinne Valois Corinne Valois

    Danielle Troger Karine Gambier Elisabeth Bure Danielle Troger Karine Gambier Elisabeth Bure

    Doris Wessoly Doris Wessoly

    Doris Wessoly Doris Wessoly

    Doris Wessoly et Bernard Hug Doris Wessoly et Bernard Hug

    Doris Wessoly et Bernard Hug Doris Wessoly et Bernard Hug

    Elisabeth Bure Elisabeth Bure

    Emmanuelle Pareze Emmanuelle Pareze

    Erika Cool Erika Cool

    Erika Cool Erika Cool

    Erika Cool Erika Cool

    Erika Cool et Maude Carolle Erika Cool et Maude Carolle

    Esclaves sexuelles sur catalogue Esclaves sexuelles sur catalogue

    Esclaves sexuelles sur catalogue Esclaves sexuelles sur catalogue

    Esclaves sexuelles sur catalogue Esclaves sexuelles sur catalogue

    Esclaves sexuelles sur catalogue Esclaves sexuelles sur catalogue

    Esclaves sexuelles sur catalogue Esclaves sexuelles sur catalogue

    Gabriel Coez Gabriel Coez

    Karine Gambier Karine Gambier

    Sophie Bulle et X2 Sophie Bulle et X2

    Sophie Bulle Sophie Bulle

    X1 le commissaire priseur X1 le commissaire priseur

    X2 fille a vendre X2 fille a vendre

    X3 fille a vendre X3 fille a vendre

    X4 fille a vendre X4 fille a vendre

    X5 X6 couple de clients X5 X6 couple de clients


    Document sans nom
    Bernard Hug Philippe Richard Allan Jean-Pierre Erika Cool Irma Emmanuelle Parèze l’acheteuse Danielle Troger Françoise Karine Gambier une fille achetée par J.P Brigitte Lahaie une fille achetée par J.P Doris Wessoly Odile, la secrétaire Colette Mareuil la directrice des ventes Véronique Maugarski une amie de l’acheteuse Liliane Allan une amie de l’acheteuse Amanda Maude Carolle Muriel, la nouvelle Jacques Marbeuf le PDG Anna Douking la seconde commissaire priseur Gilbert Servien le père aux enchères Charlie Schreiner Charlie Sophie Bulle une fille en vente Corinne Valois une fille en vente Élisabeth Buré une fille en vente Gabriel Coez un client aux enchères
    Document sans nom
    Réalisation : Claude Bernard-Aubert (comme Burd Tranbaree)
    Scénario et dialogue : Claude Bernard-Aubert
    Image : Claude Bécognée (comme Claude Labbé)
    Montage : Gabriel Rongier
    Musique : Alain Gorager (comme Paul Vernon)
    Assistant réalisateur : Alain-Michel Blanc
    Directeur de production : Martial Berthot
    Production : Claude Bernard-Aubert - Shangrila Productions
    Distribution : Shangrila Productions (1977), Alpha France (1983)
    Sortie : 10 août 1977 - Ressortie : 20 juillet 1983
    Autres titres : Esclaves sexuelles sur catalogue / Les esclaves sexuelles

    Jean-Pierre fait découvrir à son ami Philippe un hôtel des ventes bien particulier. Des femmes viennent de leur propre chef se vendre comme esclaves sexuelles au plus offrant. Pendant le temps qu’il plaira à leur nouveau maître, elles répondront à leur moindre désir docilement et sans mot dire. Philippe fait une première acquisition, puis une seconde. Sa petite amie Françoise est d’abord choquée puis décide de se « mettre en vente » . C’est que, à bien y réfléchir, la situation « d’esclave » a ses avantages. Nourrie, logée, libérée des responsabilités et des contraintes matérielles, celle-ci n’a plus qu’a s’adonner à une sexualité heureuse et débridée. Mais appartient-il seulement aux femmes de savoir profiter d'une aussi confortable situation ?

    CRITIQUE(S) :
    « Le scénario s’organise comme un film à sketches qui permet de varier les partenaires des deux amis libertins. Il va de soi que l’esclavage consenti est essentiellement d’ordre sexuel, prétexte à de nombreuses scènes de fellation et d’accouplement. L’ensemble est relativement bien filmé, avec quelques heureuses touches d’humour. » - Raymond Lefèvre, La saison cinématographique 78.

    « Roublard ce Tranbaree ! Pendant un heure, il fait semblant de nous livrer un brûlot misogyne, un film à faire retourner les « chiennes de garde » dans leur niche. Le maître trône dans son fauteuil Emmanuelle, son harem à ses pieds. (…) Et puis soudain, d’une pirouette, ces messieurs prennent la place de ces dames et deviennent de dociles valets de pied en livrée jaune et noire. La recette de l’épanouissement est simple : « On a découvert la libération de l’homme, enfin. Le bonheur dans l’esclavage ! » conclut Jean-Pierre. (…) » - Patrick Meunier, Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques 16 et 35 mm, Serious Publishing, 2011.



    Fiche réalisée par Stéphane Bruyère pour BDFF, 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire