Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Erika Cool

     
    Si vous avez un site Internet ou un blog sur Erika Cool
    vous pouvez figurer ici en me laissant un message     

    1 Commentaire       
    Document sans nom

    Interview d'Erika Cool

    par Stéphane Bruyère , Juillet 2017

    Avant toute chose voici les liens concernant l'autobiographie d'Erika Cool qui vient d'être édité (en néerlandais) :
    La critique (excellente) : https://boekenkastweb.wordpress.com/2017/05/29/erika-cool-vertelt-haar-leven-als-pornoactrice-in-update/
    L' éditeur: http://www.houtekiet.be/boeken/p/detail/update
    Emission télé sur chaine nationale VRT1: https://www.een.be/tag/erika-cool

        

    -         Qu’est-ce qui vous a amené à faire du X : Quels étaient vos sentiments à l'époque par rapport a ce boulot ?
    Je ne me suis pas levé un jour en me disant : aujourd'hui je vais faire du porno (le X n'était pas encore légalisé en 1975).
    Cela c'est fait progressivement, j'ai commencé par un film en Belgique et quelques scènes de nu avec Yves Collignon dans "Tous les chemins mènent à l'homme".
    Lorsque j'ai débarqué à Paris je ne savais même pas ce que voulait dire "hard". Dans "Les élèves de madame Claude" j'ai été doublée, j'ai accepté de tourner quelques scènes de lesbiennes.
    Ensuite mon copain de l'époque, Dominique Aveline, faisait les raccords doublures avec moi, cela lui a permis par la suite de devenir un des hardeurs très demandé.

    -          Qu’en a pensé votre famille, vos amis, puis vos enfants si vous en avez ?
    Ils sont nés 12ans après l'arrêt de ma carrière d'actrice et ma famille se résume à peu de chose. Là, ils sont adultes et cela concerne ma vie et non la leur. Le X n'est pas une maladie honteuse qui s'attrape en me regardant.

    -          Comment s’est arrêtée votre carrière,  par lassitude, par dégout ?
    Mare que les films ne comportaient quasiment plus que du hard et j'avais compris qu'en étant catalogué X, je ne ferais jamais rien de fracassant, donc bye bye.


    -          Auriez-vous des anecdotes à nous raconter sur vos tournages (si possible des choses amusantes) ?
    En doublant les scènes de fellation, le sperme était fabriqué avec du blanc d’œuf et du lait condensé.
    Veronique Maugarski que je trouvais magnifique n’apprenait aucun texte, elle jetais n'importe quoi comme ânerie et à la synchro ils n'avaient qu'à se débrouiller.

    -          Quelle est votre date de naissance,  de quel milieu social venez-vous ?
    4 octobre 1953, maman couturière, papa maître d'hôtel.


    -         Avez vous pratiqué le théâtre, la danse, bref aviez-vous une vocation artistique.
    Oui : théâtre et étude de styliste.


    -         Et aussi, question très banale, espériez-vous accéder grâce au X a une carrière dans le cinéma dit traditionnel ?
    Au début oui mais j'ai compris que ce ne serait pas le cas, d'où ma courte carrière.

    -         Dans l'émission « Le divan » de Fogiel consacré à Brigitte Lahaie vous interveniez en disant que BL devait la moitié de son succès à sa poitrine...
    Les journalistes ont l'art de sortir les choses de leur contexte et de prendre ce qui leur convient, mais oui une poitrine comme cela, en vrai, sans silicone, était un atout certain. J'adore mon amie Brigitte Lahaie et je l'admire énormément.

    -         Et vous, quel était votre principal atout ou votre  principale qualité ? 
    Qualité : bonne comédienne, belle et naturelle.
    Défaut : sauvage et indomptable.

    -          Et quel film parmi ceux que vous avez tourné est votre  préféré ?
    Brigade Call Girls et Cathy Fille soumise

    -          Et le réalisateur avec lequel vous avez préféré travailler ?
    Patrick Aubin (Jean CLaude Roy)
    Celui que j'ai détesté: José Benazeraff


    -         Avez-vous postsynchronisé vous même tout ou partie de vos films ? Dans lesquels peut-on entendre votre propre voix ?
    Je les ai tous doublés moi même sauf les films recomposés (plusieurs cut mis ensemble pour faire un film).

    -          Que devenez-vous ?
    Je vais magnifiquement bien je suis agent immobilier, je peint des tableaux et j'écris.

    -          Que pensez-vous du X de l’époque où vous avez tourné (qui personnellement me parait plus sain) par rapport aux X de nos jours avec ces filles qui n’ont plus grand choses d’humain : seins siliconés, lifting du visage, touffe rasée…
    Le X d'aujourd'hui n'a rien à voir avec des films ou du cinéma, c'est de la gynécologie en gros plan.

     

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    Erika Cool

    Date : 27-06-2017 Heure : 21:03:05



    Je viens de publier un roman autobiographie chez Houtekiet en Néerlandais.