Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Il suffit d'une fois 
    Andrée Feix - 1946
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Il suffit d'une fois" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Edwige Feuillère dans Il suffit d'une fois
     
     
    Edwige Feuillère 


     Fernand Gravey dans Il suffit d'une fois
     
     
    Fernand Gravey 


     Henri Guisol dans Il suffit d'une fois
     
     
    Henri Guisol 


     Ky Duyen dans Il suffit d'une fois
     
     
    Ky Duyen 


     Henri Charrett dans Il suffit d'une fois
     
     
    Henri Charrett 


     Pierre Duncan dans Il suffit d'une fois
     
     
    Pierre Duncan 


     Olivier Darrieux dans Il suffit d'une fois
     
     
    Olivier Darrieux 


     François Joux dans Il suffit d'une fois
     
     
    François Joux 


     Made Siamé dans Il suffit d'une fois
     
     
    Made Siamé 


     Roger Vincent dans Il suffit d'une fois
     
     
    Roger Vincent 


     Charles Vissières dans Il suffit d'une fois
     
     
    Charles Vissières 


     Liliane Lesaffre dans Il suffit d'une fois
     
     
    Liliane Lesaffre 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Duncan Feuillere Charrett Duncan Feuillere Charrett

    E Feuillere E Feuillere

    Edwige Feuillere et Charles Vissieres Edwige Feuillere et Charles Vissieres

    Edwige Feuillere et Fernand Gravey Edwige Feuillere et Fernand Gravey

    Edwige Feuillere et Helene Garaud Edwige Feuillere et Helene Garaud

    Edwige Feuillere et Henri Guisol Edwige Feuillere et Henri Guisol

    Edwige Feuillere et Liliane Lesaffre Edwige Feuillere et Liliane Lesaffre

    Edwige Feuillere Edwige Feuillere

    Fernand Gravey et Henri Guisol Fernand Gravey et Henri Guisol

    Fernand Gravey Fernand Gravey

    Feuillere et Gravey Feuillere et Gravey

    Francois Joux Francois Joux

    Guisol et Gravey Guisol et Gravey

    Helene Garaud Helene Garaud

    Jules Dorpe ou X Jules Dorpe ou X

    Ky Duyen et Fernand Gravey Ky Duyen et Fernand Gravey


    Document sans nom
    Edwige FEUILLERE  Christine Jourdan Fernand GRAVEY  Jacques Reval Henri GUISOL  Bernard Ancelin Hélène GARAUD  Berthe, femme de chambre de Christine Ky DUYEN  Benjamin, maître d'hôtel de Christine Henri CHARRETT  le premier malfrat Pierre DUNCAN  le second malfrat Olivier DARRIEUX  l'échotier au vernissage François JOUX  le vétérinaire Made SIAMÉ  une dame au vernissage Roger VINCENT  le critique d'art au vernissage Charles VISSIERES  André, le gardien de la galerie d'art Liliane LESAFFRE  la bouquiniste des quais de Seine Jules DORPE  l'oiseleur (à confirmer)
    Document sans nom
    Monteuse dans les années 30, Andrée Feix n’a réalisé que deux films, « Il suffit d’une fois » et « Capitaine Blomet », tous deux interprétés par Fernand Gravey.

    Succès public en 1946, avec près de deux millions d’entrées, « Il suffit d’une fois » fut assez bien reçu par la critique qui y vit « un film amusant, une gentille comédie servie par une interprétation de classe » et même un style « très comédie américaine par son rythme vif, son dialogue bref et net » ; toutefois le critique de « L’Ecran français » déplorait une « réalisation d’une intégrale banalité »…

    Sculptrice renommée, Christine Jourdan est courtisée par un vieil ami, Bernard Ancelin. Pour échapper à un rendez-vous, Christine profite d’un quiproquo pour s’inventer un amant, Nicolas (en fait, le nom de son cheval !). Bernard présente à Christine l’explorateur Jacques Reval et ceux-ci tombent amoureux l’un de l’autre mais Jacques exige une rupture avec « Nicolas ». Prise au piège de ses mensonges involontaires, Christine est soupçonnée du meurtre d’un truand récemment assassiné, Nicolas Van Toupen…

    Les trois interprètes principaux sont amusants mais Henri Guisol est le plus drôle des trois en ami encombrant et mal aimé. Dans une scène, il baise la main de Fernand Gravey, dans une autre il l’embrasse sur la bouche par mégarde ! Il refait même fugitivement le coup du somnambule de « Drôle de drame », la poésie de Prévert en moins. A la longue pourtant, la comédie s’enraye et la comparaison avec la grande comédie américaine des années 30 et 40 paraît très exagérée !

    Deux futurs réalisateurs, Hervé Bromberger et Marcel Camus, étaient les assistants de la réalisatrice sur ce film ; celle-ci reprendra sa carrière de monteuse, en particulier pour huit films signés… Marcel Camus.

    Quarante-cinq ans plus tard, commentant pour Alain Feydeau sa filmographie, Edwige Feuillère - parfois comparée alors à Claudette Colbert « pour les trouvailles, la précision des sourires sous-entendus, les clins d’œil et les moues » - ne gardait aucun souvenir du film : « le noir absolu ! »

    Jean-Paul Briant, janvier 2022

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire