Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Chobizenesse 
    Jean Yanne - 1975
    Achetez "Chobizenesse" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Robert Hirsch dans Chobizenesse
     
     
    Robert Hirsch 


     Jean Yanne dans Chobizenesse
     
     
    Jean Yanne 


     Catherine Rouvel dans Chobizenesse
     
     
    Catherine Rouvel 


     Liliane Montevecchi dans Chobizenesse
     
     
    Liliane Montevecchi 


     Denise Gence dans Chobizenesse
     
     
    Denise Gence 


     Ginette Leclerc dans Chobizenesse
     
     
    Ginette Leclerc 


     Hubert Deschamps dans Chobizenesse
     
     
    Hubert Deschamps 


     Georges Beller dans Chobizenesse
     
     
    Georges Beller 


     Paul Le Person dans Chobizenesse
     
     
    Paul Le Person 


     François Darbon dans Chobizenesse
     
     
    François Darbon 


     Guy Grosso dans Chobizenesse
     
     
    Guy Grosso 


     Claude Evrard dans Chobizenesse
     
     
    Claude Evrard 


     Pauline Larrieu dans Chobizenesse
     
     
    Pauline Larrieu 


     Paul Mercey dans Chobizenesse
     
     
    Paul Mercey 


     Sylvie Meyer dans Chobizenesse
     
     
    Sylvie Meyer 


     Gérard Sire dans Chobizenesse
     
     
    Gérard Sire 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Chobizenesse Chobizenesse

    Beller Yanne Leclerc Beller Yanne Leclerc

    Catherine Rouvel Catherine Rouvel

    Catherine Rouvel Catherine Rouvel

    Catherine Rouvel Catherine Rouvel

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Chobizenesse Chobizenesse

    Denise Gence Denise Gence

    Denise Gence Denise Gence

    Denise Gence Denise Gence

    Denise Gence Denise Gence

    Georges Beller Georges Beller

    Jean Yanne Jean Yanne

    Jean Yanne Jean Yanne

    Jean Yanne Jean Yanne

    Liliane Montevecchi Liliane Montevecchi

    Liliane Montevecchi Liliane Montevecchi

    Liliane Montevecchi Liliane Montevecchi

    Paul Le Person Paul Le Person

    Pauline Larrieu Pauline Larrieu

    Robert Hirsch Robert Hirsch

    Robert Hirsch Robert Hirsch

    Robert Hirsch et Liliane Montevecchi Robert Hirsch et Liliane Montevecchi

    Theatre de la commune 1975 Theatre de la commune 1975

    Theatre de la commune 2015 Theatre de la commune 2015

    Theatre de la commune Theatre de la commune


    Document sans nom

    Critique du film à l'époque de sa sortie : APRES avoir tiré à boulets rouges sur le monde de la radio et de la publicité, sur les syndicats, sur les faux résistants, Jean Yanne s'attaque ici aux artistes plus soucieux d'opportunisme et de rentabilité que d'art.
    Le film est une satire des revues à grand spectacle qui se plient aux caprices de la publicité, de la politique, de la pornographie. Au passage, il égratigne ces théâtres périphériques où l'on a, de la culture, une vision fort austère. Tout cela tient plus du jeu de massacre et de la revue de chansonniers que du cinéma. Par endroits, cela fleure même le parfum juvénile de la revue de fin d'année au collège.
    Il y a toujours de l'affreux Jojo et du bon petit scout chez Jean Yanne, du moraliste aussi comme chez tout pamphlétaire. Ici, après avoir fait déraper le rire à travers le personnage pitoyable et pathétique de Robert Hirsch, il n'hésite pas à transformer en tragédie sanglante le comique grinçant de « Chobizenesse ».

    Critique BDFF 2015 :

    Le générique de ce film est pour le moins assez vulgaire « Il a chaud partout Bibi, show bibi, chaud du zizi jusqu'aux fesses, car il est dans le Chobizenesse …», mais bon, passons…

    Non, moi je suis épaté par la 1ère chanson du film « C'est du Chobizenesse » qui est bien plus amusante, et surtout ce qui me plaît c'est la voix de la starlette que je qualifierais de « très années 70 », et je la classerais dans la catégorie des Miou-Miou, des Dany Saval, des Sophie Daumier… Mais en fait dans le film tout est fait pour ridiculiser l'interprète de la chanson et elle se fait virer. L'actrice est une certaine Vicky Wilfart, qui n'aurait joué que dans ce film, mais ce n'est pas elle qui chante, c'est une choriste du Paradis Latin (qui a fourni la plupart des danseurs-chanteurs du film).

    Le film est assez daté. Se moquer du théâtre subventionné d'une part, et du « cabaret » d'autre part, a été fait et refait à maintes reprises, ça n'a plus grand chose de provocant.

    Alors qu'encore une fois le film commençait par une bonne chanson :

    « Le pape qui fait des bulles : c'est du show-business,

    Les élections présidentielles : c'est du show-business… »

    C'est même un thème qui m'est cher : le paraître qui a hélas plus de valeur que l'être !

    Le meilleur exemple de cette triste constatation c'est bien sûr la politique : que d'énergies déployées pour présenter les choses, pour enjoliver une décision, pour monter en épingle des mesurettes… Que de conseillers utilisés, de sondages commandés, de tenues vestimentaires raffinées pour nous faire avaler pas grand-chose au fond… Récemment j'ai vu à la télé une femme politique interviewée par des journalistes dans un couloir mais arborant une superbe écharpe rouge, ce qui lui allait par ailleurs très bien, on ne voyait que ça ! Or, après avoir répondu aux journalistes elle s'est dirigée vers une estrade où elle devait faire un discours, et c'est là que s'est produit l'invraisemblable pour moi : elle a enlevé son écharpe et l'a donnée à son garde du corps, mais sans un regard et sans une parole pour lui, donc tout avait été répété à l'avance ! Que c'est triste d'en arriver à ce niveau du « paraitre » du début de mon propos… Tout est Chobizenesse !

    Bref, revenons au film après cette petite digression :)

    Pour trouver un intérêt à Chobizenesse on peut toujours s'amuser à y chercher les références culturelles, et il y en a à la pelle !

    A commencer par le nom du compositeur joué par Robert Hirsch : Jean-Sébastien Bloch  = Jean-Sébastien Bach, sa femme jouée par Denise Gence se prénomme Anna Magdalena, comme celle de Bach, et ils ont 13 enfants : comme les époux Bach.

    Catherine Rouvel porte le même nom qu'un grand philosophe : Bergson et Liliane Montevecchi celui d'un autre philosophe : Nietzsche...

    Encore une fois, le film est sauvé pour moi par la présence d'actrices que j'aime bien comme Catherine Rouvel, et une « petite débutante » dans ma base de données (mais qui est loin dans être une à ce moment-là de sa carrière internationale) : Liliane Montevecchi, parfaite en muse de Jean Yanne séduite et abandonnée…

    Et que dire - bien sûr - de Denise Gence : aussi convaincante en mégère à la tête de sa bande de petits voyous d'enfants que dans un plan sublime nous la faisant apparaître en Joconde (ou en nonne), frappée par la grâce lors d'un rêve fantasmé de son mari…

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire