Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Une partie de campagne 
    Jean Renoir - 1936
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Une partie de campagne" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Sylvia Bataille dans Une partie de campagne
     
     
    Sylvia Bataille 


     Jane Marken dans Une partie de campagne
     
     
    Jane Marken 


     Jacques-Bernard Brunius dans Une partie de campagne
     
     
    Jacques-Bernard Brunius 


     André Gabriello dans Une partie de campagne
     
     
    André Gabriello 


     Paul Temps dans Une partie de campagne
     
     
    Paul Temps 


     Gabrielle Fontan dans Une partie de campagne
     
     
    Gabrielle Fontan 


     Jean Renoir dans Une partie de campagne
     
     
    Jean Renoir 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    partie de campagne partie de campagne

    partie de campagne partie de campagne

    Alain Renoir Alain Renoir

    Gabrielle Fontan et Andre Gabriello Gabrielle Fontan et Andre Gabriello

    Georges d Arnoux Georges d Arnoux

    Henri Cartier Bresson et Jacques Becker a droite Henri Cartier Bresson et Jacques Becker a droite

    Jacques Bernard Brunius et Sylvia Bataille Jacques Bernard Brunius et Sylvia Bataille

    Jacques Bernard Brunius Jacques Bernard Brunius

    Jane Marken et Sylvia Bataille Jane Marken et Sylvia Bataille

    Jane Marken Jane Marken

    Jean Renoir et Marguerite Renoir Jean Renoir et Marguerite Renoir

    Jean Renoir Jean Renoir

    Marguerite Renoir Marguerite Renoir

    Paul Temps et Andre Gabriello Paul Temps et Andre Gabriello

    Sylvia Bataille Sylvia Bataille

    Sylvia Bataille Sylvia Bataille

    Sylvia Bataille et Georges d Arnoux Sylvia Bataille et Georges d Arnoux

    Sylvia Bataille et Georges d Arnoux Sylvia Bataille et Georges d Arnoux

    Sylvia Bataille et Georges d Arnoux Sylvia Bataille et Georges d Arnoux

    Une partie de campagne Essais Jean Renoir Une partie de campagne Essais Jean Renoir

    Une partie de campagne Essais Sylvia Bataille Une partie de campagne Essais Sylvia Bataille

    Une partie de campagne Une partie de campagne

    Alain Renoir au centre Alain Renoir au centre

    Pierre Lestringuez et Georges Bataille Pierre Lestringuez et Georges Bataille


    Document sans nom
    Sylvia Bataille Henriette Georges Darnoux Henri Jacques-Bernard Brunius Rodolphe Jane Marken Mme Dufour André Gabriello M. Dufour Paul Temps Anatole Gabrielle Fontan la grand-mère Jean Renoir le père Poulain, l'aubergiste Marguerite Renoir la servante Pierre Lestringuez le curé Jacques Becker un séminariste Alain Renoir un jeune pêcheur
    Document sans nom
    SCENARIO Jean Renoir d'après Guy de Maupassant ; IMAGE Claude Renoir ; MONTAGE Marguerite Renoir ; DECORS Robert Gys ; MUSIQUE Joseph Kosma ;

    M. Dufour, quincaillier à Paris, entouré de sa belle-mère, de sa femme, de sa fille et de son commis Anatole qui est aussi son futur gendre et son futur successeur a décidé, après avoir emprunté la voiture de son voisin le laitier, en ce dimanche de l'été 1860, d'aller se retrouver face à face avec la nature...

    « Inachevé, ce moyen métrage est pourtant un chef-d'oeuvre qui a trouvé son épanouissement. Il n'est pas absurde de le rapprocher de l'esprit de l'impressionnisme, auquel il se réfère plastiquement. Une grâce exceptionnelle en imprègne les images, le rythme, les acteurs, les lieux comme les sentiments. Rarement Renoir a fait à ce point sentir le passage du temps et la perte de l'instant qui pouvait faire basculer une vie et qui n'a pas été saisi par des êtres prisonniers de leur condition, de leur morale ou de leur vanité. » - Joël Magny, Dictionnaire mondial des films, 1991.

    « Le destin a voulu que pour des raisons financières, psychologiques (mésentente de l'équipe) et techniques (mauvais temps persistant), ce film reste incomplet et soit présenté au public, dix ans après sa réalisation, dans une version de quarante minutes. En fait, sur tous les plans où on peut en juger, cette Partie de campagne reste une oeuvre achevée et complète. (...) Ce qui domine ici est une irrépressible mélancolie devant la perfection de la nature contrastant avec l'imperfection de l'homme en tant qu'animal social. Dans sa brièveté, cette Partie de campagne donne l'impression de ne contenir que l'essentiel de ce qui tenait vraiment à coeur à Renoir. Elle compte aussi parmi ce que l'auteur - et le cinéma français - ont produit de plus parfait. » - Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma ; les films, 1992.

    « J'avais entrepris de tourner un film tiré de la nouvelle de Maupassant Une Partie de campagne. Ce film devait être un court-métrage. Il l'est d'ailleurs resté et dure 50 minutes. Il est cependant tiré d'un sujet aussi important que l'eût été celui d'un film de long métrage. L'histoire d'un amour déçu, suivie d'une vie ratée, peut-être le thème d'un épais roman. Maupassant, lui, en quelques pages, nous dit l'essentiel. C'est la transposition à l'écran de cet essentiel d'une grande histoire qui m'attirait. (...) Braumberger était tellement satisfait des résultats qu'il me proposa de transformer ce court métrage en un film de longueur normale. Je n'était pas d'accord. C'était aller contre l'esprit de Maupassant et contre l'esprit de mon scénario. (...) Je dus abandonner le film pour aller tourner Les Bas-fonds. Je laissait le film entre les mains de Marguerite, ma monteuse et compagne. (...) Comme je l'avais prévu, il s'était avéré impossible d'en faire un long métrage. (...) » - Jean Renoir, Ma vie et mes films, 1974.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire