Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Bécassine 
    Pierre Caron - 1939
    Achetez "Bécassine" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Paulette Dubost dans Bécassine
     
     
    Paulette Dubost 


     Max Dearly dans Bécassine
     
     
    Max Dearly 


     Alice Tissot dans Bécassine
     
     
    Alice Tissot 


     Marguerite Deval dans Bécassine
     
     
    Marguerite Deval 


     Annie France dans Bécassine
     
     
    Annie France 


     Nita Raya dans Bécassine
     
     
    Nita Raya 


     Marcel Vallée dans Bécassine
     
     
    Marcel Vallée 


     Roger Legris dans Bécassine
     
     
    Roger Legris 


     Daniel Clérice dans Bécassine
     
     
    Daniel Clérice 


     René Navarre dans Bécassine
     
     
    René Navarre 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Alice Tissot et Annie France Alice Tissot et Annie France

    Alice Tissot et Max Dearly Alice Tissot et Max Dearly

    Alice Tissot Alice Tissot

    Annie France et Max Dearly Annie France et Max Dearly

    Becassine detective Becassine detective

    BECASSINE BECASSINE

    Copains comme cochons Copains comme cochons

    Dubost en Becassine Dubost en Becassine

    Jose SERGY a gauche Jose SERGY a gauche

    La famille Tampico La famille Tampico

    Le retour de Fantomas Le retour de Fantomas

    Marcel Vallee et Paulette Dubost Marcel Vallee et Paulette Dubost

    Marguerite Deval et Max Dearly Marguerite Deval et Max Dearly

    Marguerite Deval et Nita Raya Marguerite Deval et Nita Raya

    Marguerite Deval et Paulette Dubost Marguerite Deval et Paulette Dubost

    Max Dearly et Alice Tissot Max Dearly et Alice Tissot

    Max Dearly et Nita Raya Max Dearly et Nita Raya

    Max Dearly et Paulette Dubost Max Dearly et Paulette Dubost

    Max Dearly Max Dearly

    Nita Raya et Daniel Clerice Nita Raya et Daniel Clerice

    Nita Raya et Max Dearly Nita Raya et Max Dearly

    Nita RAYA Nita RAYA

    Paulette Dubost et Alice Tissot Paulette Dubost et Alice Tissot

    Paulette Dubost et Rene Navarre Paulette Dubost et Rene Navarre

    Paulette Dubost et Roger Legris Paulette Dubost et Roger Legris

    Paulette Dubost Paulette Dubost

    Querelle domestique Querelle domestique

    Roger Legris et Paulette Dubost Roger Legris et Paulette Dubost


    Document sans nom
    Paulette DUBOST Bécassine Max DEARLY Adalbert Proey-Minans Alice TISSOT Madame de Grand-Air Marguerite DEVAL Mme Tampico Annie FRANCE  Annie de Grand-Air Nita RAYA  Eliane Tampico Marcel VALLEE  l'oncle Corentin Roger LEGRIS  Hilarion José SERGY  Paul Chancerelle Daniel CLERICE  José Tampico René NAVARRE  Monsieur Braun, le détective  
    Document sans nom
    RÉALISATION : Pierre CARON (1939)
    SCÉNARIO : Jean NOHAIN d'après les albums de PINCHON et CAUMERY
    DIALOGUE : René PUJOL

    Bécassine est de retour à Clocher-les-Bécasses. La marquise de Grand-Air, sa patronne, connaît des revers de fortune qui l'amènent à louer des chambres du château ancestral. Arrivent les premiers pensionnaires, les Tampico, en fait une famille d'escrocs décidés à organiser un prétendu vol de bijoux afin de de récupérer une belle somme de leur assureur. De bévue en bévue, Bécassine risque sans cesse le renvoi mais son bon sens sera bien utile au moment de démasquer les coupables...

    L'annonce du tournage d'une adpatation des aventures de Bécassine - considérée comme une caricature des bonnes bretonnes débarquant à Paris - déclencha aussitôt une polémique dans les départements de l'Ouest. "Qu'on laisse dans l'ombre ce film stupide car les Bretons n'en veulent pas et n'admettent jamais de voir railler les paysannes de leur contrée", peut-on lire alors dans la presse locale. Des députés bretons protestent auprès de Jean Zay, alors ministre de l'éducation, et remontent même jusqu'au président du conseil, Edouard Daladier, à qui l'on demande l'interdiction du film. En juin 39, la statue de Bécassine au Musée Grévin est décapitée par trois jeunes bretons ! Le tournage des extérieurs à Trégastel, dans les Côtes d'Armor, entraîne de nouvelles protestations, d'autant que l'on a aperçu Paulette Dubost promenant en laisse un petit cochon et lui donnant le biberon... La comédienne évoque le film dans son livre de souvenirs "C'est court, la vie" : "On est partis en Bretagne pour le tournage. Qu'est-ce qu'on nous en a fait voir ! On nous a même cassé des caméras. Les bretons étaient fous furieux ! " Elle qui rêvait de tourner en vedette une série d'aventures de Bécassine dut très vite y renoncer car le film fut mal reçu par la critique et souvent déprogrammé...

    A la vérité, s'il y a lieu de protester contre cette oeuvrette, c'est avant tout contre son insignifiance. La réalisation est des plus médiocres. L'intrigue sentimentale est sans intérêt, d'autant que les jeunes premiers sont plus fades l'un que l'autre. Le plus inattendu reste le retour de René Navarre - le Fantomas de Louis Feuillade - en détective à lorgnon mais l'intrigue policière n'a guère plus d'intérêt. De valeureux excentriques - Alice Tissot, Max Dearly et Marguerite Deval - essaient de tirer leur épingle du jeu mais ne peuvent guère améliorer des situations ineptes. Admettons que l'on peut sourire aux querelles de Bécassine et d'Hilarion, le valet de mme de Grand-Air, mais c'est à peu près tout. Revoyant le film un demi-siècle plus tard, Paulette Dubost trouve à juste titre le film mauvais et s'acharne sur ses partenaires : "L'interprétation de ceux qui m'entourent est déplorable. Max Dearly, Legris, tous mauvais ! Insupportables. "

    "Bécassine !" de Bruno Podalydès, sorti au printemps 2018, nettement plus original et inventif, n'aura aucun mal à faire oublier le funeste film de Pierre Caron.

    Jean-Paul Briant, juillet 2018

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire