Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Dominique Davray

    Naissance : 1919
    Décès : 1998
    Si vous avez un site Internet ou un blog sur Dominique Davray
    vous pouvez figurer ici en me laissant un message     

    3 Commentaires     
    Dominique Davray
    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    3 Commentaires

    le monocle

    Date : 17-09-2015 Heure : 22:07:57



    Pour Dominique Davray elle est en figurante dans "touchez pas au grisbi" 1954

    Christian Souque

    Date : 14-06-2016 Heure : 11:06:26



    Dominique Davray était une très belle femme, une comédienne savoureuse, truculente qui pouvait tout jouer même si sa très belle voix haute perchée, son physique imposant, sa bouille ronde, la cantonnait le plus souvent en rôles fantaisistes ou d’acariâtre. Elle fait partie de ces fameux seconds rôles si populaires, aux grandes époques, que l’on a toujours retrouvés avec une inconsciente saveur avant de les perdre. Aujourd’hui, avec le recul, leurs voix sont bijoux, leurs apparitions et répliques un régal et chacun de leur mot et comme des étoiles…

    bastoune

    Date : 13-06-2017 Heure : 21:48:31



    Pour moi, Dominique Davray, c'est le troisième couteau de qualité qui a participé aux lettres de noblesse du cinéma français. C'est toujours un plaisir de la voir à l'écran ! Bien que la majorité de ses apparitions au cinéma n'étaient que secondaires et parfois très furtives, chacun se souvient de son visage, de sa personnalité charismatique et de cette gouaille si caractéristique. Un phrasé et des rondeurs qui la dirigeront relativement souvent sur des emplois de prostituées ou autres maquerelles bienveillantes, mais aussi sur des commerçantes tous azimuts. Jouant les utilités dans de nombreuses comédies avec Louis De Funès, elle demeure mémorable à tous sous les traits de son épouse déjantée, aux éclats de rire de soprano devenus anthologiques, dans le fameux « tatoué » de La Patellière. De mon point de vue, et bien que j'aie beaucoup de sympathie pour Claude Gensac, j'aurais bien aimé que le couple Davray-De Funès soit à l'affiche de quelques autres comédies. L'alchimie était bien présente je trouve.